Anker, c’est…

Anker, c’est une drôle de personne ..

..c’est le cri murmuré du monde d’en bas ; l’esclave qui, pendant la nuit, dessine la route de sa fuite ; le sang vivant coulant dans les veines de la métropole.

.. c’est sauter les portiques du métro,  la réappropriation directe des besoins; c’est la force d’une assemblée populaire.

..c’est le piquet de grève au levé du soleil; la marée insubordonnée ; la manif non autorisée ; la lime qui, doucement, scie les barreaux d’une cellule.

..c’est  la goutte collective de soleil pour lutter contre la solitude urbaine ; le savoir vivant des luttes ; le navire sur les vagues du conflit ; le présent de ceux et celles qui décident d’écrire, ici et maintenant, leur histoire.  

Anker c’est un site web collectif qui trouve son origine dans la nécessité de raconter la réalité avec une perspective d’en bas, afin de contribuer au développement d’un nouveau savoir des luttes. Anker se propose de documenter les différentes formes de conflit; de creuser et de dévoiler les mécanismes d’exploitation et d’accumulation de profit qui existent dans la ville globale de Bruxelles ; d’enquêter la composition de classe, ses formes d’oppression, ses complexités, ses comportements et ses besoins.

Anker se veut un espace de réflexion large, ouvert, participatif et non pas dogmatique, qui vise à introduire de nouveaux éléments et perspectives dans le débat au sein ainsi qu’au-delà des mouvements sociaux. Cela, avec l’objectif de rechercher une pratique et une théorie à la hauteur du contexte, et de contribuer à la construction d’outils pour transformer ce qui existe.