Le 19 janvier une manifestation aura lieu contre l’augmentation des tickets de transport public de STIB. Dans une des opérations les plus maladroites et les plus risibles du Greenwashing,  l’augmentation a été annoncée sous prétexte de décourager l’achat de tickets papier.  Le paradoxe est évidemment que dans la ville la plus congestionnée d’Europe, où toutes les institutions à tous les niveaux expriment publiquement leur engagement à faire quelque chose pour le changement climatique, ces nouvelles mesures vont dans le sens opposé. Il devient très clair que le coût social de la tendance au développement vert du capital devra être payé par les classes subalternes qui sont, dans notre cas, celles qui ont besoin des transports publics.    Parce que le transport dans une ville globale est un besoin et pas un luxe. Nous en avons besoin principalement pour travailler mais aussi pour vivre. Et travailler est une nécessité et non un choix. En ce sens, non seulement aller au travail, mais y arriver, devient une forme d’exploitation. C’est pourquoi la lutte contre l’augmentation des billets et pour la gratuité des transports est cruciale dans le processus de réappropriation sociale de la ville, une pratique concrète dans le sens d’un renversement par le bas des politiques environnementales et bien sûr du droit à la ville en général.

Un transport gratuit est possible et plus que financièrement viable. Et nous voulons que ce soient les responsables de la dévastation environnementale qui paient pour la transition écologique et non les usagers des transports publics ou les classes subalternes en générale.

La manifestation de dimanche est aussi importante car c’est un rendez-vous organisé de la base, dans le sens de la construction d’un mouvement animé par nos subjectivités, des usagers, des Bruxellois, en passant par les travailleurs de la STIB. Face à nous se trouve la possibilité de construire une lutte conflictuelle basée sur les besoins et les conditions de vie.

Lien de l’évènement de la manifestation

Et prochaine assemblée sur la question le 25 janvier à 17h